mercredi 14 mai 2008

10 000 litres d'horreur pure ou quand Thomas slashe

9782846261456Je viens de finir le dernier livre de Thomas Gunzig : c'était un vrai régal. Ça faisait un bail que j'avais plus dévoré un bouquin aussi vite. « 10 000 litres d'horreur pure » paru au Diable Vauvert est un sympathique hommage aux slasher movies. Ce type de cinoche, sous-genre de films d'horreur, a été représenté par des monuments comme Halloween ou Massacre à la tronçonneuse. Sa recette a été maintes fois remaniée aux quatre coins du globe livrant bien plus souvent de succulentes séries Z que de vrais chefs d'œuvres.

Sur la base du canevas type qui met en scène un groupe d'ados naïfs et un psychopathe zarbi, Thomas se fait plaisir tout au long des 250 pages. Son ironie et son humour noir habituels se marient pour le pire nous livrant une histoire farfelue de monstres mutants, fruits d'un recyclage... de bébés noyés. C'est de l'extase pure, les limites du vraisemblable sont loin même si l'entrée en matière progressive laissait présager un slasher des plus classiques (oui, je sais, c'est mal connaitre Thomas). La sauce prend quand même très bien et on se surprend à s'exaspérer en voyant ces nouilles adolescentes se séparer en dépit du bon sens ou à frémir quand la tension est à son comble et le glauque à son paroxysme.

La sous-culture a son charme et Thomas l'exploite bien (tout comme Miam Monster Miam d'ailleurs qui, heureuse coïncidence, a rendu hommage aux slashers sur l'album de UFO goes UFA). Sa « modeste contribution » est soignée et mérite d'être lue le soir sous la couette. Et si vous n'aimez pas trop le genre, je ne peux que vous recommander « Le Plus Petit Zoo du monde », une série de nouvelles tordues mais efficaces du même auteur !

free music


Posté par michtoblog à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 10 000 litres d'horreur pure ou quand Thomas slashe

Nouveau commentaire